génétique et musculation

En quoi votre génétique peut influer en musculation ?

Tous les êtres humains sont « construits » à partir d’un même et unique modèle. Toutefois, vous avez certainement remarqué que voter corps n’est pas le même que celui de votre voisin, de votre collègue, et même de vos parents. Certes, nous avons tous des pieds, des jambes, des bras, une tête, mais ils ne sont pas identiques. Chaque individu est unique en son genre et a ses propres caractéristiques. Qui fait cette différence ? Les gênes ! En plus de nous rendre singulier, les gênes peuvent, également, influencer sur la pratique du sport, en particulier la musculation.

La génétique : de quoi parle-t-on ?

génétique et musculationPour pouvoir comprendre la relation existante entre la génétique et la pratique de la musculation, il convient de connaitre, dans un premier temps, ce que l’on entend réellement par gêne et génétique. Les gênes sont, en effet, un ensemble de code qui compose l’ADN d’une personne. C’est à partir de ce « code » qu’est défini qui nous sommes et ce que nous ne pouvons pas modifier. Les gênes sont héréditaires. C’est pour cela qu’un enfant reprend toujours une partie des caractéristiques physiques (et parfois même physiologiques) de ses deux parents. La génétique, quant à elle, est le domaine scientifique dans lequel on trouve les études des gênes et de l’hérédité.

La génétique et sa relation dans la musculation

Souvent, lorsqu’on pratique pour la première fois la musculation, lorsqu’on voit que certains évoluent plus rapidement que d’autres et lorsqu’on sent que les résultats ne sont pas toujours probants pour soi, la question suivante nous hante toujours : est-ce que la génétique joue sur la performance ? Plus encore, est-ce que les gênes définissent la capacité d’une personne à prendre du muscle ou non. Dans des termes plus simples : est-ce que tous les pratiquants de la musculation sont égaux face à la question de la prise de muscle, de la perte de graisse ou de la prise de force ?

Comme vous l’aurez remarqué, l’évolution à la musculation n’est pas la même pour tout le monde. Alors oui, sachez que la génétique peut réellement jouer un rôle important sur vos performances, vos résultats, etc. En fonction de vos gênes, vous pourrez, par exemple, être plus réceptif à l’entrainement ou, au contraire, avoir beaucoup de mal à se construire des muscles ou à perdre du poids. Lorsqu’on parle de musculation, il est donc judicieux de toujours prendre en compte cette caractéristique.

Comment la génétique affecte les muscles ?

génétique parfaite musculationLes gènes peuvent envoyer des instructions à tout le reste du corps pour la création de certains types de protéines. Ces protéines, quant à eux, vont commander certaines de nos cellules pour dicter quel muscle se développera plus facilement, quels sont les os les plus gros ou quels seront les couleurs des yeux d’une personne.

La génétique et les muscles sont donc étroitement liés. Votre musculature naturelle ne dépend, comme vous l’aurez remarqué, pas de vous. Mais de quoi ? En grande partie de vos gênes, ceux que vous portez en vous et ceux qui ont été transmis par vos géniteurs.

En fonction de vos gênes, il se peut que vous ayez plus de facilité à développer certains muscles de votre corps (par exemple, ceux des jambes, du dos ou des biceps). Une facilité qui n’est pas donnée à tout le monde. Car si la génétique ne joue pas en conséquence, il se peut qu’elle soit responsable de votre difficulté à prendre du muscle sur certaines parties de votre corps. Là où la génétique jouera un grand rôle dans la musculation, c’est dans la forme des muscles.